Questions / RéponsesCatégorie: Questionsquel avenir au courrier?
Jacques HADI a demandé il y a 2 années

facteur depuis  plus de 20 ans, je vois bien que le trafic disparaît progressivement, que les paquets passent par la concurrence. FO nous défend bien dans notre centre, a même réduit notre sécabilité mais certains disent que nos jours de distribution vont diminuer car il n’y a plus autant de courrier. Ce serait une directive européenne. Comment FO peut nous défendre et garantir nos emplois de demain?

1 Réponses
mimi2023admin personnel a répondu il y a 2 années

Effectivement le courrier diminue d’année en année, La Poste prévoyant qu’il représentera moins de 20% de son chiffre d’affaire fin 2020. Les métiers de la distribution évoluent donc et se transforment. FO Com considère que la recherche de nouvelles activités est essentielle pour maintenir dans la durée le service quotidien de distribution postale. Cependant, ces nouveaux métiers doivent s’inscrire dans le cadre du Service public et s’exercer dans de bonnes conditions : augmentations de la rémunération au regard des efforts fournis et de la nécessaire adaptation des facteurs, formations adéquates, réel pesage de la charge de travail…En parallèle, nous devons continuer à nous battre pour que soient inscrites les missions de Service public dans le contrat État-La Poste et veiller à ce que son financement soit pérenne et à la hauteur. C’est ce mandat que les militants FO Com, à tous les niveaux de notre fédération, du militant de terrain à l’Administrateur, portent auprès des élus locaux, des dirigeants de La Poste et des responsables politiques.  C’est également le mandat que portent nos camarades qui siègent dans les instances internationales. La défense de la distribution 6 jours 7, par exemple,  garantit l’activité du colis et évite ainsi que la concurrence soit encore plus agressive. En Europe, beaucoup de postes suppriment des jours de distribution quand ce n’est pas le courrier ! Aucune règle européenne actuelle n’impose de réduire les jours de distribution, mais la quatrième directive européenne qui est en cours de discussion pourrait être un danger pour notre modèle postal. C’est pourquoi, nous sommes particulièrement actifs au sein de l’UNI Europa qui est l’interlocuteur syndical de l’Union Européenne sur ces sujets. Il n’est pas question pour FO Com de baisser la garde. Car en assurant l’avenir du  service public postal dans le cadre de ses missions, nous assurons l’avenir des postiers.Le duo nouvelles activités/Service public, c’est l’avenir de La Poste donc des postiers ! A nous de défendre nos collègues et leurs conditions de travail et de revendiquer des revalorisations salariales. Nous avons deux leviers pour y arriver : le travail collectif avec notre lisibilité et notre développement syndical !!Christine Besseyre

Votre Réponse
11 + 17 =

Fermer le menu